Passer au contenu

Mein Führer, I can walk !

Le film Docteur Folamour, réalisé en 1964 par Stanley Kubrick, s’ouvre sur l’accouplement d’un avion ravitailleur de carburant et d’un bombardier en plein vol pour se terminer sur un orgasme nucléaire mondial.

Auparavant, nous avons assisté à des débats affligeants entre les tenants des différentes options politiques et militaires. Les uns émettent l’hypothèse de profiter de cette attaque imprévue pour en finir une bonne fois pour toutes avec l’URSS, d’autres suggèrent d’assurer la continuité de l’espèce humaine en partant vivre sous terre afin de préparer la repopulation avec un ratio de 1 homme pour 10 femmes. Tout cela parce qu’en pleine Guerre froide, un Général, frappé de folie paranoïaque, et alors qu’aucune menace ne le justifiait, a décidé, seul, d’envoyer ses quarante-deux bombardiers B-52 munis de bombes atomiques frapper l’URSS…

Selon le professeur d’histoire économique Carlo Cipolla qui a enseigné dans les universités de Pavie et de Berkeley, « Les imbéciles sont plus redoutables que la mafia, le complexe militaro-industriel ou l’Internationale communiste. C’est un groupe inorganisé, sans chef ni norme, mais malgré cela, ils agissent en parfaite harmonie, guidés par une main invisible (…) Avec le sourire aux lèvres, comme s’il faisait la chose la plus naturelle du monde, le stupide surgira sur un coup de tête pour gâcher vos projets, détruire votre paix, vous compliquer la vie et le travail, vous faire perdre de l’argent, du temps, de la bonne humeur, de la productivité, et tout cela sans méchanceté, sans remords et sans raison. Juste stupidement ».

Selon Cipolla, la bêtise est une caractéristique, tout comme la couleur des yeux ou des cheveux en est également une. Cela signifie qu’elle se retrouve uniformément dans tous les cercles de la société, peu importe le niveau d’éducation.

Ainsi : « Que vous pratiquiez les cercles élégants ou que vous vous réfugiiez parmi les coupeurs de tête polynésiens, que vous vous enfermiez dans un monastère ou que vous décidiez de passer le reste de votre vie en compagnie de belles femmes, il n’en demeure pas moins que vous devez toujours affronter le même pourcentage de personnes stupides. »

La stupidité n’est donc pas une question de quotient intellectuel. Le film de Stanley Kubrick l’illustre bien : la stupidité provient d’un manque d’intelligence rationnelle.

Pour illustrer sa théorie, Carlo Cipolla a établi un graphique permettant de catégoriser quatre types de décisions face à une situation donnée :

DécisionDéfinitionExemple
IntelligenteApporte du bénéfice à tout le monde.Situation de gagnant-gagnant.
ÉgoïsteIntéressant pour moi, mais désavantageux pour les autresJe vole un porte-monnaie à une mamie : je m’enrichis mais appauvris ma victime.
SolidaireIntéressant pour les autres mais pas pour moi, à première vueJe fais un don à une œuvre caritative. Je m’appauvris, mais je le fais volontairement car c’est juste à mes yeux.
StupidePersonne n’est gagnantJe vole le porte-monnaie de la mamie et je brûle l’argent.

On reconnaît une attitude stupide à ce qu’elle n’apporte rien à personne. Elle n’a aucune efficacité, elle n’est pas rationnelle.

Transposons les attitudes des pro-vaccins Covid et des antivaccin Covid dans ce diagramme.

Appliquons cette théorie à la situation pandémique…

Une grippe se répand à travers le monde. Il n’est plus possible d’aller sur les terrasses de café, au cinéma, dans les stades de football. Une solution fait son apparition : la vaccination. Une fois que la population sera vaccinée, les consuméristes pourront revenir au monde d’avant. Ainsi, les personnes les plus pauvres, qui ne vont jamais au cinéma ou au restaurant doivent subir une vaccination aux effets secondaires inconnus. Je te rends malade pour aller au restaurant… Dans quelle catégorie se situe cette décision ?

Mais ce n’est pas tout, on se rend compte qu’une grippe, certes, plus virulente que la moyenne, a généré des dettes abyssales, une société divisée, mis en place une société de contrôle, rendu malade les gens psychologiquement avec le confinement et les mesures, physiquement avec le vaccin…

Le premier contexte, a minima, est bénéfique pour une catégorie de personnes, ce n’est même pas le cas de la dernière situation ; elle n’est intéressante pour personne, c’est une position tout simplement stupide.

Pour Carlo Cipolla, la personne stupide est la personne la plus dangereuse qui existe car elle ne sait pas qu’elle est stupide (contrairement aux autres catégories qui ont parfaitement conscience qu’elles sont intelligentes, solidaires ou égoïstes). Cela contribue à donner plus de force, d’incidence et d’efficacité à l’action dévastatrice du stupide… La personne stupide n’est pas inhibée par la conscience de soi.

Carlo Cipolla nous avertit également que les personnes stupides isolées ne causent généralement que des dommages limités. En revanche, d’autres peuvent causer de terribles dommages, non seulement à un ou deux individus, mais à des communautés ou à des sociétés entières. Ainsi, la capacité de blesser d’une personne stupide dépend de la position de pouvoir ou d’autorité qu’elle occupe dans la société.

Pour se protéger des personnes stupides, le mieux encore est de les démasquer. Pour cela il convient d’identifier les trois fondements de la bêtise humaine :

L’ignorance ou l’excès de confiance est visible chez les personnes qui prennent des risques de toute nature, bien qu’elles n’aient pas les compétences ou les connaissances nécessaires pour y faire face.

L’absence de contrôle est caractéristique aux personnes impulsives qui manquent de maîtrise d’elles-mêmes et agissent en se laissant emporter par la première poussée, sans garde-fou.

La distraction se manifeste chez ceux qui n’arrivent pas à réaliser quelque chose parce qu’ils ne font pas assez attention ou n’allouent pas suffisamment de ressources. Ainsi, ils se démènent inutilement.

Ces derniers mois ont eu le mérite de mettre à nu les scélérats et les ramollis du ciboulot)…

Et maintenant, on fait quoi ?

***

Sources :

Carlo Cipolla : The 5 Basic Laws Of Human Stupidity

Analyse du film Docteur Folamour : https://explicationdefilm.com/2016/02/15/docteur-folamour/

Prof. Dr. Christian Rieck : Die sind doch alle dumm! Wirklich? : https://www.youtube.com/watch?v=q8bUQ86iMGc&ab_channel=Prof.Dr.ChristianRieck

Laisser un commentaire

Pour valider votre message, merci d'indiquer le résultat : 1 + 5 =

Share via
Copy link
Powered by Social Snap